Vous êtes ici

Habitats terrestres

La partie terrestre se caractérise par 6 grands types de paysages qui se déclinent en 21 habitats naturels d’intérêt européen. L’influence maritime, la topographie et la nature des sols vont jouer un rôle essentiel dans la répartition de ces habitats naturels.

Les principales menaces qui pèsent sur ces habitats sont l’embroussaillement par manque d’entretien, l’érosion marine et les perturbations d’origine humaine : piétinement, échouage de bateaux, activités de loisirs.

mer, 15/04/2015 - 13:16
La dune est par définition l'habitat caractéristique du bord de mer. Elle est constituée d'un substrat sableux sur lequel pousse une végétation adaptée à la sécheresse et au sel. L'Oyat, le chiendent des sables et le Panicaut maritime sont quelques espèces indicatrices de cet habitat.D’une hauteur très variable, les falaises sont réparties le long de la côte. Les versants exposés sont occupés par les pelouses aérohalines, adaptées au vent et à l’aspersion par les embruns.Le pré salé est un habitat qui se développe en haut de l’estran. Il est recouvert par la mer à très fort coefficient. Il est constitué de plantes supportant ponctuellement l’immersion et le sel. Ces plantes caractéristiques sont la salicorne, l’obione ou la lavande de mer.La lande littorale se développe sur les pointes rocheuses ou sur les îlots battus par les vents. Elle est essentiellement constituée d'Ajonc de Le Gall et de Bruyère cendrée.Les bas marais, prairies à Molinie, dépressions d’arrière dune et mégaphorbiaies sont les principaux habitats naturels humides du site.Étendues d’eau salée côtières,  peu profondes, de salinité et de volume d’eau variables, séparées de la mer par une barrière de sable, de galets... La salinité peut varier, allant de l’eau saumâtre à  l’hypersalinité  selon la pluviosité, l’évaporation et les apports d’eau marine lors des tempêtes, d’un envahissement temporaire par la mer en hiver ou à cause des marées. Les lagunes côtières sont le siège d'une production primaire importante.  es forêts de pentes constituées de Frêne commun et les hêtraies-chênaies à Jacinthe des bois sont 2 habitats d’intérêt communautaire présents sur le site.Étendues d’eau salée côtières,  peu profondes, de salinité et de volume d’eau variables, séparées de la mer par une barrière de sable, de galets... La salinité peut varier, allant de l’eau saumâtre à  l’hypersalinité  selon la pluviosité, l’évaporation et les apports d’eau marine lors des tempêtes, d’un envahissement temporaire par la mer en hiver ou à cause des marées. Les lagunes côtières sont le siège d'une production primaire importante.  Le pré salé est un habitat qui se développe en haut de l’estran. Il est recouvert par la mer à très fort coefficient. Il est constitué de plantes supportant ponctuellement l’immersion et le sel. Ces plantes caractéristiques sont la salicorne, l’obione ou la lavande de mer.