Vous êtes ici

Contrat Natura 200 : Restauration des prés salés

Date de l'actualité: 
30/08/2022

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un contrat Natura 2000 pour l’étude et la gestion d’habitats de prés salés, Lannion-Trégor Communauté teste des mesures de lutte contre la Spartine anglaise, une espèce exotique envahissante, sur le site du Toëno à Trébeurden.

LES PRES SALES : UN HABITAT RARE ET MENACE A L’ECHELLE EUROPEENNE

Parmi les habitats d’intérêt européen identifiés sur le site Natura 2000 « Côte de Granit Rose – Sept-Iles », les habitats naturels « végétations pionnières à salicornes » et « prés salés atlantiques » couvrent une surface de 36 hectares, répartis sur les fonds de baie de Trébeurden, Pleumeur-Bodou et Trégastel.
Les habitats de prés salés sont des espaces fonctionnels à l’interface terre-mer. Parmi les fonctions écologiques reconnues des prés salés :

  • production primaire.
  • rôle de nourricerie : au cours de leur cycle biologique de nombreuses espèces de poissons vont fréquenter les prés-salés à marée haute pour s’y alimenter. Les marais salés sont également importants pour l’alimentation des oiseaux migrateurs et hivernants.
  • épurateur des eaux. L'activité bactérienne intense et les végétaux jouent un rôle de recyclage de la matière organique.
  • fixation des sédiments / atténuation de l’impact de la marée/ de l’érosion côtière.

Compte–tenu des pressions observées sur ces habitats (prolifération d’espèces exotiques envahissantes, circulation d’engins motorisés, piétinement…), un des objectifs à long terme pour le site Natura 2000 est « l’amélioration de l’état de conservation des prés salés ».

LE CONTRAT NATURA 2000

Pour atteindre cet objectif, Lannion-Trégor Communauté, opérateur local, a programmé en 2022 une analyse des prés salés du site Natura 2000 et a missionné Amélie Desmas, élève ingénieure AgroParisTech en stage pour 6 mois pour travailler sur un état des lieux et des préconisations de gestion. La colonisation par la Spartine anglaise étant une des pressions s’exerçant sur cet habitat, des mesures expérimentales de lutte sont également prévues dans le cadre du Contrat Natura 2000 financé à 80 % par le Ministère de l’Ecologie.

LA SPARTINE ANGLAISE

La Spartine anglaise (Spartina anglica) est une espèce exotique hybride envahissante qui colonise les prés salés, au détriment d’espèces indigènes (Obione, salicornes…). Cette colonisation entraîne une baisse de la biodiversité et une dégradation des habitats d’intérêt européen.
La Spartine anglaise est une plante amphibie, halophile (c'est-à-dire qu’elle tolère le sel marin) qui supporte des phases quotidiennes de submersion. La plante produit de longs rhizomes qui lui permettent de s’étendre rapidement.
Des fragments peuvent s’en détacher suite à l’action mécanique des marées, constituant autant d’éléments qui peuvent donner naissance à de nouvelles colonies. Elle est également capable de produire des graines, d’août à octobre, qui seront dispersées durant les marées. Ces deux types de reproduction permettent à la plante de se propager très rapidement. Plante pionnière, elle colonise la partie supérieure des estrans vaseux (la haute slikke) et la base ou les dépressions des prés salés (schorre).

UN CHANTIER EXPERIMENTAL SUR LE SITE DE TOËNO À TREBEURDEN

Le projet porté par Lannion-Trégor Communauté en partenariat avec la commune de Trébeurden consiste en des opérations expérimentales de lutte contre la Spartine anglaise. Plusieurs techniques seront employées (travaux début septembre) :
•    Interventions manuelles : chantier bénévole avec l’appui de l’association des plaisanciers du Toëno
•    Exportation au moyen d’une pelle mécanique
•    Retournement des mottes
•    Bâchage
Selon les résultats de cette expérimentation, d’autres opérations pourront être envisagées sur d’autres prés salés du site Natura 2000.
Le chantier bénévole du samedi 3 septembre est ouvert à tous, n’hésitez pas à nous contacter pour y participer ! (Rendez-vous au Toëno : https://goo.gl/maps/vBPXRibwEaC6673s8 à 10 heures. Prévoir des vêtements de terrain, des bottes, et éventuellement un outil type fourche-bêche / Contact : Service patrimoine naturel : 02 96 05 09 20).

AUTRES MESURES DE GESTION DES PRES SALES

Pour protéger et gérer les habitats de prés salés, d’autres mesures peuvent être mises en place sur le littoral : canalisation de la fréquentation, sensibilisation du public, enlèvement de déchets…